3 jours à Malacca

Categories: Carnet de voyage,Malaisie

Christ-Church-Titre-Malacca

N’ayant pas pu effectuer notre demande de visa indonésien la veille, nous avons décidé de fuir l’air lourd et pollué de Kuala Lumpur, pour nous rendre 200 Km au sud, à Malacca. Notre première impression est positive, la ville est à taille humaine, il y a de l’air, peu de trafic et une histoire lui ayant valu son classement au patrimoine mondial par l’UNESCO. En effet, durant quatre siècles, la ville fut dominée successivement dominée par les Portugais, les Hollandais et enfin les Britanniques afin de contrôler le commerce dans la zone.

Rickshaw Tuning - Malacca

 

On s’arrête à la Travelers Planet Guesthouse à 5 minutes à pied du Dutch Square. On est arrivé le week-end à Malacca, on est donc chanceux on va pouvoir profiter de ses marchés de nuit. Il y en a un typique malaisien dans les rues adjacentes à notre guesthouse et celui de Jonker Street beaucoup plus connu dans Chinatown. Ces deux marchés serons pour nous l’occasion de tester la nourriture locale, la belle découverte sera le Apam Balik une sorte de crêpe épaisse garnie d’un condiment à base de cacahouètes concassés et de maïs c’est super bon pour le dessert.

Bouchees chinoise - Malacca Junker Street - Malacca

 

Malacca étant une ville historique il y a de nombreux vestige de la période coloniale à visiter gratuitement comme A Famosa, les restes de la porte d’un des fort portugais située au pied de la colline St Paul en haut de laquelle on trouve St Paul’s Church, qui fut pendant un temps transformée en fort par les Hollandais, avant qu’ils s’en servent pour enterrer certains notable. On y retrouve de très grandes stèles.

A famosa - MalaccaPierres tombales St Paul s church - Malacca St Paul s church - Malacca

 

Au centre ville, l’empreinte hollandaise s’affiche au niveau du Ductch Square où l’on retrouve la Christ church faite en pierres importées des Pays-Bas, et on retrouve même un moulin. Autour de cette place, on retrouve de nombreux rickshaws customisés avec caisson de basse intégré, c’est à celui qui balancera le plus de Watt en baladant les touristes sur le doux air de Gangnam Style ou Sean Paul.

Chinatown - Malacca

 

Toujours dans le centre ville, on prend le temps de se balader longuement dans le quartier chinois qui très bien conservé, c’est agréable de flâner en dehors de Jonker Street. Par ailleurs dans une rue surnommée Harmony street car elle comprend un temple bouddhiste, shintoïste, taoïste, ainsi qu’un temple hindou et une mosquée. On entre dans les trois premiers plus ou moins longuement, le temple hindou n’est pas ouvert et la mosquée qui est en rénovation n’est dans tous les cas ouverte qu’aux Musulmans.

Temple Boudhiste - Malacca

 

Quand il fait trop chaud, ou bien le soir pour être tranquille on aime faire une marche ou se poser dans un bistrot le long de la rivière ça permet de déconnecte. C’est d’ailleurs lors de notre dernier soir à la terrasse du Reggae On the River que l’on fera la connaissance de Sarah et Mercedes, deux Belges que l’on retrouvera plus tard aux îles Perhentian.

 Les belges - Malacca

 

Comme on avait pas mal de temps, on s’est  également rendu dans le quartier portugais (Portuguese Square), en traversant ce quartier on peut encore voir quelques maisons typiques en bois. On remarque également que la population ici à un faciès différent, un mix d’européen et de malaisien. Ce sont les descendants des conquistadors portugais arrivés à Malacca au début du 16ème siècle. Il n’y a pas grand chose à faire ici à part diner le soir, on retourne en ville avec Steven Rodrigues avec qui on discute un peu de la situation entre les différentes communautés qui composent la population malaisienne. On sent que ce n’est pas évident, qu’ils vivent tous ensemble mais au final ne se mélangent quasiment pas.

Quartier Portuguais - Malacca

 

On aura vraiment apprécié nos 3 jours à Malacca. C’est une ville beaucoup plus relax que Kuala Lumpur, avec une histoire riche. Le quartier chinois est vraiment top, il faut prendre le temps de sortir des rues les plus touristiques. Le quartier portugais est plutôt moyen, il faut dans tous les cas y aller le soir pour manger et prévoir un mode de transport pour revenir. Boire un verre le soir sur les quais de la rivière c’était sympa.

Author: Loic

Loïc a commencé un voyage d'un an à travers l'Asie en Juin 2013, avec Mary sur ce blog ils racontent leurs récits de voyage et partagent leurs informations pratiques et bons plans hébergements, restos, activités, ains que leurs itinéraires.

2 Responses to "3 jours à Malacca"

  1. julia Posted on 12 juillet 2013 at 9 h 07 min

    super article!!! merci de nous faire partager votre voyage, j’ai hate d’y être!!

    • Loic Posted on 14 juillet 2013 at 5 h 13 min

      Pas de problème ça nous fait plaisir que tu aimes notre article, on profite d’être à Kuala Lumpur pour mettre le blog à jour, n’hésite pas à regarder ce qui t’interesse et à nous poser des questions.

Laisser un commentaire